Comme chaque printemps, une nouvelle année scolaire a commencé au Ladakh, mais pas en présentiel. Aussi, à Munsel School, les cours ont lieu à distance, conformément aux règlements édictés par le Gouvernement. Les cas de contagion dans la région de Leh sont très limités mais en augmentation et, par précaution, les autorités n'ont pas encore autorisé le retour dans les salles de classe.

Les enseignantes se sont organisées pour intensifier les contacts avec les familles. Toutes vont bien et se rendent régulièrement au nouveau centre de Choglamsar afin de préparer des programmes individuels. Le travail a été divisé de manière à ce que chacune d'elles soit le point de référence pour 3-4 élèves et puisse développer les objectifs fixés en collaborant directement et surtout avec les parents des enfants ayant le plus de difficultés.

Mara maintient également le contact depuis Fribourg par des appels vidéo qui lui permettent de superviser l'activité et de rester proche de tout le personnel actif sur place. Ensemble, elles développent une série de nouveaux projets créatifs conçus pour impliquer et stimuler encore plus les enfants contraints de rester à la maison.