2018

2018 a été une année doublement importante : sous le signe de la continuité et de la qualité, elle a été marquée par le dixième anniversaire de l'inauguration du premier site et par la mise sous toit du nouveau centre d'accueil à Choglamsar .

Le film de Fernand Melgar sur le thème du handicap, présenté au Festival di Locarno, a contribué à une meilleure visibilité des projets. Une partie des recettes de la vente de billets lors de projections en Suisse alémanique et en Suisse romande sera reversée à l'école Munsel.

La RSI a également sorti, juste avant les vacances de Noël, un documentaire intitulé "Jullay Mara Lay". Ce film de Niccolò Aiazzi, diffusé le 16 décembre, peut être visionné en cliquant sur

Jullay Mara Lay Ce film de Niccolò Aiazzi, diffusé le 16 décembre, peut être visionné en cliquant sur le bouton ci-dessous.

 

2017

Le bilan de la nouvelle année écolière est très positif. L’équipe devient toujours plus autonome et propositif. Les élèves fréquentent toujours très volontiers l’école, où ils ont aussi consolidé leurs rapports d’amitié : les grands ont appris à s’organiser parfaitement eux-mêmes et à aider les plus petits, surtout quand les enseignantes s’en vont, par exemple lors de leur pause midi.

Une des plus grandes nouveautés est le début du chantier de construction de la nouvelle école à Choglamsar. Elle sera plus grande et mieux équipée, pour continuer à garantir les standards de qualité et de sécurité. Les travaux de creusement ont commencé et avancent rapidement.

Le bâtiment, qui sera aussi plus central, va permettre d’acceuillir et aider plus d’élèves : en fait le numéro des demandes d’inscription, bloquées par faute de place, continue à augmenter.

2016

L’activité didactique continue à se développer. En tout 18 élèves ont été accueillis avec expériences, pathologies et charactéristiques extrèmement différentes. Les groupes ont été subdivisés aussi en fonction des importantes différences d’age : le plus grand est toujours Rigzin, qui a déjà 20 ans, tandis que entre les nouveaux venus le plus petit est Thalam, agé seulement de 2 ans et demi.

Grâce aussi aux bénévols qui cette année sont venus a Leh, en étroite collaboration avec Kunzang, la responsable de Munsel School, les objectifs pédagogiques ont été adaptés aux exigeances individuelles. Pratiquement on a appliqué 18 programmes personalisés différents.

2015

En étroite collaboration avec le Comité local et le Groupe parents, participant toujours plus à la gestion de l’école, commence la recherche d’un terrain où pouvoir construire la nouvelle Munsel School. Le projet est nécessaire en prévision de l’échéance du contrat de location des locaux et du terrain de l’école présente, désormais dépassée.

Sur place pour le moment continue la collaboration avec les bénévols.Surtout en été ils travaillent côte à côte avec les enseignantes, en partageant expériences et connaissances.

2014

L’activité gérée à distance par Mara continue inlassablement et donne de bons résultats : depuis la Suisse et lors de ses voyages réguliers au Ladakh, elle continue de contrôler le travail des enseignants, leur formation et tout spécialement le programme personnalisé mis au point pour les élèves les plus grands, de façon à faciliter leur intégration progressive dans le monde du travail.

Cédric, le jeune qui en octobre a terminé son expérience de volontaire auprès de Munsel School durant son service civile, a construit des meubles et des objets en bois en impliquant directement un des adolescents. L’expérience vécue à travers ce premier atelier s’est avérée très positive et elle va être développée ultérieurement.

Pendant cette première importante année de transition, le Comité au Ladakh et le Groupe des parents ont contribué d’une façon remarquable pour faciliter le passage des consignes : l’objectif fixé dès le début reste bel et bien celui de rendre autonome la gestion l’école par le personnel sur place. En outre, un terrain pour la construction du nouvel établissement a été repéré. Vu la prochaine fin de bail relative au terrain et à l’établissement du siège actuel qui étaient provisoires, les premières démarches pour avancer dans les détails du projet de la structure ont été entamées : à l’avenir, la continuation des projets et la prise en charge des élèves seront bien entendu garanties.

2013

À la mi-mars, pour la première fois les enseignants de Munsel school ont géré de façon autonome la rentrée scolaire : l’accueil des élèves, la rencontre avec les familles et la coordination des différentes activités sur la base des indications que Mara Casella avait données. Elle-même est rentrée au Ladakh plus tard, après la longue pause d’hiver passée comme d’habitude en Suisse.

À partir du mois de septembre, le passage des consignes au futur responsable de Munsel school a démarré : Tsering, qui dès le début a participé d’une façon remarquable à la réalisation de tous les projets qui ont vu le jour sur les lieux, sera officiellement et intégralement engagé dans son nouveau rôle, visant à intéresser un nombre toujours plus grand de personnel de la région, idée directrice celle-ci qui reste à la base de la continuité de toutes les initiatives.

Dès l’hiver prochain, Mara Casella va garder sous contrôle constant les travaux de Munsel School depuis la Suisse ; régulièrement elle partira au Ladakh pour des voyages ciblés.

En ce qui concerne les projets qui visent la formation professionnelle des jeunes élèves adolescents, la première partie de l’apprentissage de Ringzin en menuiserie est terminée. Ringzin aura bientôt 18 ans et il continuera à fréquenter Munsel School tout comme à travailler à temps partiel dans le laboratoire à l’intérieur duquel il est suivi individuellement par un artisan. On est actuellement en train d’évaluer la possibilité d’offrir dans le futur un stage de formation analogue dans la cuisine et le restauration à Diskit, elle qui est déjà en train de faire ses premières expériences dans le secteur en aidant le cuisinier de Munsel School.

2012

Cette année une bonne tranche du travail sur le terrain sera destinée à la formation du personnel.

À la fin du mois de février, à Dehli un premier projet coordonné par Mara Casella a débuté dès son retour en Inde.

Avant le début de l’année scolaire à Leh, un certain nombre de collaborateurs et une partie des enseignants de Munsel School ont participé à la visite et aux journées d’échanges d’expériences et interaction dans quelques-unes des structures d’accueil pour porteurs de handicaps, dans le but de comparer les différents modèles de prise en charge selon le système indien.

2011

Munsel School obtient de nouvelles importantes reconnaissances sur le territoire.

La giornata ufficiale di presentazione alle istituzioni della capitale Leh permette di rafforzare i legami con i responsabili locali dell’educazione. Parallelamente continua a svilupparsi e consolidarsi la rete di contatti con le diverse organizzazioni indiane e straniere attive in Ladakh per sostenere le persone in situazione di handicap.

2010

Le nouveau minibus à 12 places permet d’offrir un service de qualité précieux aussi aux familles plus pauvres qui habitent loin de Leh et qui auraient autrement de la peine à rejoindre l’école. Les enseignantes, deux en plus par rapport à l’année précédente, font le tour avec le chauffeur et vont prendre les élèves avec d’avantage de problèmes de mobilité directement chez eux.

Munsel School continue à se développer. Dans le jardin nous construisons une toilette. Un deuxième système de chauffage à chérosene est placé dans la salle sensorielle, qui peut ainsi être utilisée régulièrement aussi dans les journées plus froides. Pour les activités didactiques nous achetons du materiel et des jeux de la méthode Montessori.

2009

L’agrandissement de l’école continue. Le numéro des demandes d’inscription augmente de plus en plus et nous assumons une deuxième enseignante. A’ l’intérieur de l’école nous créons une troisième salle pour la stimulation sensorielle, dotée du matériel pédagogique nécessaire. A’ l’extérieur nous construisons une véranda “courant au soleil” et reliant les trois modules de l’école : les élèves plus grands collaborent avec grande enthousiasme à cette construction.

Grace à l’apport généreux de la “Fondazione Santa Lucia di Massagno” nous pouvons aussi installer deux pompes pour l’eau, qui jusqu’ici venait transporté à l’école dans des seaux.

En plus, pour faciliter les déplacements nous achetons une petite voiture .

2008

Munsel School est officiellement inaugurée. C’est la première et unique école spécialisée au Ladakh.

Mara Casella, qui depuis 2005 jusque là se rendait à domicile pour suivre individuellement les enfants en situations d’handicap, rassemble les premiers groupes dans quelques locaux, meublés à la spartiate mais de manière pratique. Avec elle commence à travailler, à temps partial, Kunzang, qui durant les années à venir va collaborer de plus en plus activement, jusqu’à devenir la responsable didactique de l’école.